Share knowledge and exchange experiences
to achieve and maintain excellent sustainable results.

Une entreprise n’a que deux voies pour échouer.

Trinitro vous propose un cocktail composé d’ 1/3 de candeur, d’un 1/3 d’impertinence et d’un 1/3 d’humour, le tout cependant servi dans le verre de la réalité.

Une entreprise n’a que deux voies pour échouer:

Soit elle ne s’occupe pas de rentabilité,
soit elle ne s’occupe que de rentabilité.

Premier cas de figure, l’entreprise ne s’occupe pas de sa rentabilité.

Inutile de disserter très longuement sur l’avenir d’une telle entreprise, si tant est qu’elle existe encore.

Beaucoup plus intéressant est le cas de l’entreprise qui n’utiliserait que des indicateurs financiers.

Bien entendu, ce cas est tout aussi théorique que le précédent, aucune direction d’entreprise ne se reconnaîtra dans la caricature qui va suivre. Toutes les directions déclarent que la motivation des collaborateurs, la qualité, la satisfaction des clients sont importants. Autrement dit, dans le cerveau des dirigeants, l’aire où les idées se transforment en paroles (aire de Broca) fonctionne bien. La question est de savoir si la partie du cerveau dans laquelle les paroles se transforment en actions (aire du Leadership) fonctionne elle aussi correctement.

Si vous consultez les bilans des entreprises, vous y trouverez très rarement des chiffres et les actions de progression concernant le niveau de motivation des collaborateurs, la qualité et la satisfaction des clients. Cette carence peut avoir deux causes. Soit il s’agit de pudeur et de discrétion, soit ces indicateurs n’existent pas vraiment, les résultats non financiers ne sont supportés que par des paroles. Lors d’une réunion dont le thème était les indicateurs de management, je me suis adressé à l’assemblée (une quarantaine de personnes). J’ai sollicité des témoignages d’entreprises possédant des objectifs concrets en terme de motivation. Je n’ai reçu aucune réponse. Pudeur et stupéfaction ?

Même erreur de ma part lorsque j’ai osé mettre en doute l’existence d’objectifs de qualité d’une grande entreprise. Mon interlocuteur m’a alors mis sous le nez une photo de son Président accompagnée du texte: « Nous sommes une entreprise de qualité. » Puisque le président le dit, inutile d’insister !

J’en reviens donc à une des phrases les plus intelligentes à vous proposer dans le domaine du management : Les gens ne font pas ce qu’on leur demande, ils font ce qu’on attend d’eux. Réduire l’écart entre ces deux réalités s’appelle le Leadership.

L’existence d’un indicateur de management nous donne donc deux mesures. Premièrement, la mesure propre à la performance mesurée. Deuxièmement, la probabilité de l’existence du management. (A ne pas confondre avec l’existence du manager).